Recuperer l'eau de pluie

Récupérer l’eau de pluie

 

 

 

La majeure partie de l’eau que nous consommons n’est pas destinée à être bue. Pour arroser le jardin, par exemple, pourquoi ne pas utiliser celle qui tombe gratuitement sur le toit de la maison ?

Un toit peut collecter en moyenne 700 l de pluie par mètre carré et par an en France, soit
50 m3 pour une maison de 70 m2 au sol… qui filent droit à l’égout. Un gâchis, quand 93 % de la consommation d’eau d’un foyer ne sont pas alimentaires, et qu’un tiers, voire plus, pourrait être couvert par l’eau de pluie.

Comment ça marche ?

L’eau de pluie, canalisée par les gouttières, traverse un filtre retenant les déchets qui ont franchi un grillage en amont. Attention : ne collectez pas l’eau d’un toit étanchéifié par une toile bitumée, qui relâche des hydrocarbures. Pour des bardeaux de bois neuf, attendre 1 an, pour que le taux de tanins libérés baisse. Une bonne pratique, en général, consiste à dériver les 10 premières minutes de pluie, chargées des impuretés de l’atmosphère et du toit.

L’eau est stockée dans une cuve, enterrée à l’extérieur quand sa capacité dépasse 1 000 l. La température reste modérée, l’eau ne risque ni de geler ni de servir de bouillon de culture. Un trop-plein évacue les excès d’eau.

Une pompe distribue l’eau dans un circuit distinct de celui de l’alimentation en eau potable, pour l’arrosage du jardin, le remplissage des toilettes, voire l’alimentation du lave-linge, moyennant une pompe adaptée et des filtres retenant les particules de plus de 10 microns.

La majeure partie de l’eau que nous consommons n’est pas destinée à être bue. Pour arroser le jardin, par exemple, pourquoi ne pas utiliser celle qui tombe gratuitement sur le toit de la maison ?

Jusqu’à l’eau potable ?

L’eau de pluie peut être rendue potable. Il faut notamment des filtres plus performants (céramique à charbon actif, ou à osmose inverse). Quand le réservoir enterré est en béton, son calcaire corrige l’acidité de la pluie, en partie due à la pollution. Patrick Baronnet (voir page 12), qui boit son eau de pluie depuis une dizaine d’années, l’a fait analyser : la teneur en certains polluants est jusqu’à 2 000 fois moindre que dans l’eau du robinet ! (Rappelons quand même à ceux qui seraient tentés de suivre son exemple qu’il est interdit de connecter un circuit de récupération au réseau public d’eau potable.)

Quels sont les coûts ?

Un système de base pour l’arrosage (cuve polyéthylène de 300 l, filtre, pompe à main) coûte environ 200 euros (en jardinerie). Comptez 3 500 euros pour un système complet (réservoir de 7 500 l pour une alimentation domestique). Calculez l’économie : le tarif de l’eau dépasse souvent 3 euros/m3.

La majeure partie de l’eau que nous consommons n’est pas destinée à être bue. Pour arroser le jardin, par exemple, pourquoi ne pas utiliser celle qui tombe gratuitement sur le toit de la maison ?

Un crédit d'impôts


Les particuliers qui installent un équipement de récupération des eaux pluviales peuvent bénéficier d’un crédit d’impôts à hauteur de 25 % des dépenses, plafonnées à 8 000 euros, selon un arrêté du 4 mai 2007. Il s’applique aux dépenses effectuées entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009, et ne concerne que les utilisations « extérieures » : arrosage du jardin, lavage d’une voiture, etc. Un second arrêté devrait préciser, courant 2007, les usages possibles à « l’ntérieur » (WC, lave-linge, lave-vaisselle, etc.)


Plus d’info…


L’Eau à la maison de Sandrine Cabrit-Leclerc,
éditions Terre vivante, 2005, 155 pages, 25 euros. «60» n° 406, de juin 2006
Article « Quelle installation pour récupérer l’eau de pluie », pages 72 à 74.
www.eautarcie.com : site sur les usages écologiques de l’eau.
www.eau-de-pluie.com


60 millions de consommateurs /Patrick Piro/ HSD Consommer Vert n°128 – oct.-nov. 2006

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site